Fondation Jeunes en Tête

  • Le programme de sensibilisation développé par la Fondation Jeunes en Tête vise à prévenir la détresse psychologique chez les adolescents.

    Photo : Fondation Jeunes en Tête

  • La base pour la santé mentale, l’un des deux ateliers offerts gratuitement aux ados, fait la promotion de l’importance d’une santé mentale saine chez les jeunes.

    Photo : Fondation Jeunes en Tête

  • Le deuxième atelier, Solidaires pour la santé mentale, vise à sensibiliser les plus de 14 ans à la dépression.

    Photo : Fondation Jeunes en Tête

EN CHIFFRES

La Fondation aide à prévenir la détresse psychologique chez les jeunes âgés de 11 à 18 ans

42 000 jeunes ont été sensibilisés en 2019-2020

30 % des adolescents éprouvent un niveau de détresse psychologique élevé

Solidaires pour la santé mentale a rejoint plus d’1 million de personnes depuis 1998

Prévenir la détresse psychologique chez les jeunes

Selon Santé Canada, 70 % des problèmes de santé mentale se manifestent avant l’âge adulte, et la moitié d’entre eux avant l’âge de 14 ans. Ces statistiques alarmantes montrent l’importance d’intervenir tôt dans la vie des jeunes afin d’éviter que ces problèmes persistent jusqu’à l’âge adulte, alors que ceux-ci deviennent plus difficiles à traiter.

La Fondation Jeunes en Tête est issue du mariage de la Fondation des maladies mentales et de la Fondation Québec Jeunes, deux organismes voués à la santé mentale et au bien-être des jeunes depuis plus de 60 ans. La Fondation Jeunes en Tête soutient près d’une vingtaine d’organismes avec lesquels elle collabore pour venir en aide aux jeunes de partout au Québec.

La Fondation s’est donné pour mission de prévenir la détresse psychologique chez les jeunes de 11 à 18 ans. Elle remplit cette mission en rejoignant les jeunes en milieu scolaire par l’entremise de son programme Solidaires pour la santé mentale et en soutenant des organismes communautaires reconnus pour leur expertise sur le terrain et qui sont complémentaires à son action. Intervenir tôt dans la vie des adolescents, soit dès leur entrée au secondaire, peut faire une énorme différence à long terme sur leur santé mentale. La création de synergies entre les différents groupes d’aide à la jeunesse permet également de maximiser leur impact auprès des jeunes dans le cadre de leurs interventions précoces.

Les parents, les professeurs et les professionnels de l’éducation sont en première ligne pour déceler les problèmes de santé mentale chez les jeunes. En travaillant de pair avec les professionnels de l’éducation et en leur procurant des outils qui peuvent être distribués aux adolescents à la suite des visites scolaires, la Fondation Jeunes en Tête contribue réellement à changer les choses de façon positive.

Solidaires pour la santé mentale 

Créé en 1998, le programme Solidaires pour la santé mentale, composé de deux ateliers offerts sans frais dans les écoles, rejoint plus de 50 000 personnes chaque année, incluant des jeunes, des parents, des éducateurs et des travailleurs sociaux. Le programme, qui a pris de l’ampleur et a connu un grand succès à travers le Québec, s’est valu les éloges de la communauté scientifique pour avoir contribué à montrer que la dépression est réversible.

Comme l’indique la Dre Patricia Garel, psychiatre au CHU Sainte-Justine, « lorsque les statistiques nous indiquent que 90 % des jeunes qui se sont suicidés étaient atteints d'une maladie mentale, dont la moitié étant atteints de dépression majeure, nous pouvons comprendre l'importance du programme Solidaires pour la santé mentale et de son travail en amont de sensibilisation. Ce programme contribue à prévenir le suicide chez les jeunes. »

La Fondation s’est adaptée au contexte de pandémie de COVID en proposant à tous les élèves de la 1re à la 5e secondaire un atelier virtuel interactif inédit La Base pour la santé mentale pour les aider à traverser cette période.

La Fondation Jeunes en Tête organise plusieurs activités-bénéfice chaque année pour assurer la continuité des programmes auprès des adolescents, dont le Bal du maire de Québec, le Bal de la Saint-Valentin à Montréal ainsi que leur tournoi de golf annuel.

« L’approche préconisée par la Fondation Jeunes en Tête, axée sur les résultats, est une grande source d’inspiration », affirme Paul C. Genest, premier vice-président de Power Corporation. « Des recherches cliniques ont montré que le travail de cet organisme voué à la santé mentale sauve des vies chaque année. Leur équipe aide des jeunes à reconnaître les signes de la dépression en leur offrant la compassion, les conseils et les outils dont ils ont besoin pour prendre soin de leur santé mentale. L’histoire de cet organisme est remarquable et nous sommes ravis de soutenir financièrement une initiative qui réussit aussi efficacement à transformer des vies. »

« Power Corporation est très présente dans plusieurs secteurs de la communauté et nous sommes très fiers de faire partie des causes qu'elle appuie », indique Mélanie Boucher, directrice générale de la Fondation Jeunes en Tête. « Sa contribution nous permet de poursuivre notre travail de sensibilisation à la santé mentale auprès des adolescents du Québec. Nous sommes sincèrement reconnaissants de son engagement envers notre mission. » 

«
L’approche préconisée par la Fondation Jeunes en Tête, axée sur les résultats, est une grande source d’inspiration.
»
Paul C. Genest
Premier vice-président
Power Corporation

Vidéos

Voir la vidéo de la Fondation Jeunes en Tête.